Reports

ANTISÉMITISME / ANTISIONISME Mots, masques, sens, stratégie, acteurs, histoire

Dans le texte fort et très engagé que nous proposons pour ce trentième numéro des Études du CRIF, l’essayiste et documentariste Jacques Tarnero tente de décrypter les mots, les masques, les sens, la généalogie et les acteurs de l’antisémitisme contemporain, tels qu’ils sévissent en leurs multiples variantes. Mais l’auteur s’attarde sur l’antisionisme dont il dit qu’il semble paré, aux yeux de certains, de qualités acceptables, voire de vertus progressistes. Et de rappeler, par exemple, qu’à l’abri d’un discours antisioniste, Dieudonné M’bala M’bala a libéré une parole, l’a rendue acceptable sous couvert d’impertinence. De fait et malgré les innombrables tragédies qui ensanglantent notre monde et les terribles violences qui sont commises un peu partout, le sionisme, en tant qu’idéologie ou mouvement politique d’émancipation nationale du peuple juif prônant l’existence d’un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs en terre d’Israël, est dénoncé, décrié, si ce n’est vomi. Il est même devenu un signifiant infamant, suscitant les foudres, la rage et la haine. Israël serait la quintessence du mal absolu et l’antisionisme fonctionnerait comme un aimant puissant, permettant à différents courants politiques de le détester collectivement. Rappelons ici qu’Israël est le seul État au monde dont le droit à l’existence n’est toujours pas accepté par certains membres des Nations unies.

Published: 
February 1, 2014
Download report (481.07 KB)
Tags: 
France